Dre Manon Denis-LeBlanc

Dre Manon Denis-LeBlanc

Vice-doyenne intérimaire aux Affaires francophones et professeure adjointe à la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa
Médecin de famille à l’Hôpital Montfort

La Dre Manon Denis-LeBlanc reçoit son diplôme en médecine de l’Université d’Ottawa en 1997. Elle poursuit ses études en médecine familiale à l’Hôpital Montfort et y complète sa résidence en 1999. Par la suite, elle établit sa pratique à Saint-Isidore, petite communauté rurale de l’est de l’Ontario et patelin qui l’a vue grandir. Depuis 18 ans, elle y soigne quelque 1 400 patients en plus de mener parallèlement sa pratique en milieu hospitalier à Montfort.

La pédagogie l’ayant toujours attirée, elle s’implique rapidement dans le processus de création d’un volet d’études médicales complètement francophone à la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa. Elle est donc une des pionnières, d’abord à titre d’étudiante puis de médecin, de l’équipe qui deviendra, en 1995, le Bureau des affaires francophones (BAF). Au fil des ans, elle y mène avec succès plusieurs dossiers tels que la diffusion des Mini-cours d’introduction à la médecine en province et ailleurs au Canada, la mise sur pied de stages à l’Hôpital Montfort, ainsi que la mise en place de sites à distance pour les stagiaires du volet francophone (Hawkesbury et Shawville). Elle dirige également des stages avant de devenir codirectrice de l’externat de 2004 à 2006.

Après un recul lui permettant de consacrer ses énergies à ses enfants, elle décide de développer ses aptitudes en leadership. C’est ainsi qu’elle s’implique dans divers projets visant l’amélioration de l’efficacité et la qualité (gestion Lean à l’Hôpital Montfort et programme Champion de Qualité des services de santé Ontario). Elle travaille également sur des projets de migration de dossiers électroniques (HealthScreen, PSS, Telus, Meditech). En parallèle, elle ne cesse de développer ses capacités en pédagogie et offre de nombreuses formations et présentations lors de conférences et de congrès. En 2010, elle devient présidente du comité scientifique des Journées Montfort, congrès renommé de formation médicale continue en français, établi en Ontario et attirant annuellement plus de 250 médecins et professionnels de la santé.

Grandement impliquée au sein du BAF depuis plusieurs années, elle y occupe un rôle prédominant à partir de 2015 en appuyant dans divers dossiers le vice-doyen aux affaires francophones et en se préparant à prendre sa relève. C’est en août 2017 que la Dre Denis-LeBlanc est promue vice-doyenne intérimaire du volet francophone.

En tant que vice-doyenne intérimaire, la Dre Manon Denis-LeBlanc aspire à :

  • solidifier l’excellence des programmes existants aux premier et deuxième cycles tout en visant une croissance des postes de résidence en français;
  • renforcer le programme national du volet francophone qui vise à former des médecins francophones habilités à retourner pratiquer dans leur milieu francophone minoritaire d’origine;
  • appuyer la transition des médecins enseignants de Montfort vers un environnement d’enseignement fort et dynamique (avec la venue du Plan de diversification des modes de financement);
  • augmenter et valoriser les opportunités d’échanges internationaux pour les étudiants en médecine.