Dre Marie-Ève Morin

Dre Marie-Ève Morin

Médecin de famille œuvrant en dépendances et en santé mentale, fondatrice et directrice médicale de la Clinique Caméléon de Montréal

Originaire de la Beauce, la Dre Marie-Ève Morin a complété son doctorat (M.D.) à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke en 2001. Par la suite, elle a débuté une résidence en chirurgie orthopédique à l’Université Laval, pour finalement bifurquer vers la médecine de famille en 2003. Elle a ainsi terminé sa résidence en médecine de famille en 2004, pour finalement compléter, en fin de résidence, six mois de stages supplémentaires afin de se parfaire dans les soins auprès des gens dépendants et auprès des personnes séropositives.

Ayant débuté sa pratique médicale en janvier 2005 dans une clinique spécialisée en VIH/SIDA, elle s’est rapidement découvert un intérêt particulier dans le domaine des addictions de toutes sortes : drogues, alcool, médicaments, nourriture, pour ne nommer que celles-ci. Elle participe d’ailleurs à la plupart des formations internationales et nationales en addictions : ASAM (États-Unis), Global Addiction (international), et CSAM (Canada) dont elle membre du Board depuis 2014.

Au cours des douze dernières années, la Dre Morin a eu la chance de pratiquer dans divers contextes cliniques, ayant toujours comme point de mire les soins auprès des personnes dépendantes. Elle est également conférencière pour de multiples auditoires depuis 2005 : étudiants du secondaire, étudiants de facultés de médecine, médecins et psychiatres en pratique, policiers, premières nations, groupes communautaires, intervenants en toxicomanie, travailleurs de rue, personnes atteintes d’hépatite C, personnes sans domicile fixe… La Dre Morin a également eu l’occasion de travailler comme médecin traitant auprès des populations carcérales; elle a œuvré pour le Service correctionnel canadien (SCC) pendant quatre ans.

Au cours des dernières années, la Dre Morin est devenue une référence médiatique dans le domaine des addictions : entrevues radiophoniques, reportages et émissions télévisés, articles publiés dans les quotidiens ou les revues spécialisées. Elle continue de prendre part à des groupes de discussion ou de lecture, à des formations et symposiums afin de parfaire toujours ses connaissances en addictions et autres maladies comorbides.

Enfin, n’ayant qu’une seule mission en tête (aider quiconque aux prises avec une ou des dépendances), la Dre Morin continue de répéter ces deux phrases à ses patients : « La dose fait le poison. » et « La vie, ce n’est pas attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie. ».